Gérer les situations de crise

Les situations de crises produisent souvent des dégâts graves, d’une manière directe (préjudices subis par les personnes concernées) ou indirecte (dégâts en terme d’image ou de réputation).
L’importance de ces dégâts est étroitement corrélée à la manière dont la crise a été gérée et à la manière de conduire la communication de crise, en interne, comme en externe.
En outre, la crise laisse, bien après son apogée, des traces durables qu’il faut impérativement prendre en compte. L’ « après crise » est donc un moment indissociable de la phase critique, qui implique des initiatives et des responsabilités des dirigeants.

S’inscrire à la Lettre numérique de CRIAS Mieux Vivre

Vous souhaitez recevoir les actualités locales, nationales et internationales en Gérontologie et Handicap, inscrivez-vous !