Étayage des pratiques professionnelles

Étayage des pratiques professionnelles

Accompagner la fin de vie

La question de l’accompagnement à la fin de vie se pose régulièrement en établissement et impacte tant les organisations que les pratiques professionnelles. Les problématiques liées au refus de soins ou de l’acharnement thérapeutique des personnes en fin de vie confrontent les professionnels à des questions d’ordre éthique et juridique qui nécessitent de connaître le dispositif de droit commun leur permettant d’éclairer leurs choix.
Face à cette situation et afin de garantir la qualité du service rendu, les professionnels de l’accompagnement et du soin doivent disposer de connaissances, de méthodes d’évaluation et d’outils pratiques afin de proposer les meilleures solutions au quotidien.

Télécharger (pdf - 163,9 kB)

Accompagner les personnes en situation de handicap psychique

L’accueil des personnes en situation de handicap psychique en établissement médico-social est très souvent source d’étonnement, voire de désarroi ou d’inquiétude pour les professionnels habitués à travailler auprès d’autres types de population. La variabilité de l’état de la personne handicapée psychique, son fonctionnement psychique ainsi que la puissance des affects que génère la relation à ces personnes amènent deux questions incontournables :
- Comment se préparer individuellement et collectivement à accueillir cette population aux besoins spécifiques ?
- Comment accompagner au quotidien, c’est-à-dire comment être dans la relation tout en gardant un recul nécessaire ?

Télécharger (pdf - 169 kB)

Animer un conseil de la vie sociale

Si des établissements inscrivent pleinement leur conseil de la vie sociale dans leur mode de fonctionnement, dans d’autres cas, il a du mal à vivre du fait du désintérêt des usagers ou des familles, des interrogations sur son utilité ou des problèmes liés à l’expression ou la prise de parole.
Animer un CVS suppose alors de bien connaître ses enjeux et de s’outiller pour en faire une instance dynamique dans le fonctionnement de l’établissement.

Télécharger (pdf - 169,9 kB)

Autour de la toilette

La toilette est un acte éminemment complexe dans l’accompagnement des personnes dépendantes.
Si les objectifs d’une toilette sont souvent centrés sur l’hygiène, elle peut être aussi un temps propice pour enrichir une relation d’aide et contribuer au bien-être global de la personne dépendante.

Télécharger (pdf - 169,3 kB)

Comprendre les troubles des fonctions cognitives

Une atteinte cérébrale peut avoir des conséquences importantes sur la cognition et le comportement. Souvent méconnu, ces troubles peuvent entrainer une souffrance psychologique pour le patient et son entourage mais également être source d’incompréhension pour les soignants.
Ce module a pour objectif de faciliter la prise en charge au quotidien de ces troubles difficilement identifiables ou incompris.

Télécharger (pdf - 152,4 kB)

Concevoir et animer un dispositif de travail par projets personnalisés

Le projet personnalisé est une garantie centrale de l’exercice effectif des droits des usagers notamment sur le volet de la qualité des prestations. Il permet de prendre en compte la singularité de chaque personne accueillie et donne du sens et des objectifs au travail des professionnels.
En outre, l’étude transversale de l’ensemble des projets personnalisés fait évoluer les orientations du projet d’établissement pour une adaptation continue de l’accompagnement aux besoins et attentes des personnes accueillies.

Télécharger (pdf - 182 kB)

Connaître et comprendre les difficultés liées aux différents handicaps

La priorité est aujourd’hui donnée à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie sociale et citoyenne. Il reste cependant encore beaucoup d’obstacles à surmonter pour que la société devienne réellement accueillante.
L’enjeu est de travailler sur les représentations des handicaps et sur les situations qui peuvent générer des incompréhensions, voire des appréhensions.

Télécharger (pdf - 161,1 kB)

Connaître la personne âgée

Les interventions d’aide à la personne, la communication, sont des points clefs de l’accompagnement d’une personne âgée au quotidien.
Pour proposer une aide individualisée au plus près des besoins de la personne, il est nécessaire de connaître et de comprendre les conséquences du vieillissement et de pouvoir dépasser les représentations sociales – souvent négatives – qu’il renvoie.
Il s’agira donc d’identifier les besoins de la personne âgée accompagnée mais également de repérer ses compétences afin de construire une relation d’aide respectueuse de chacun.

Télécharger (pdf - 178,9 kB)

Connaître les enjeux de l’habilitation familiale

La loi du 15 février 2015 a introduit l’habilitation familiale comme nouvelle mesure permettant d’associer plus étroitement les familles à la protection de leur proche, sans avoir à se soumettre au formalisme des mesures de protection judiciaire.
Face à ce nouveau dispositif, de nombreuses questions se posent pour les conjoints, parents, frères et sœurs qui souhaiteraient exercer ce type de mesure, notamment sur leurs droits, la procédure applicable ainsi que l’étendue des possibilités pour le proche habilité. D’autres voies s’offrent aux proches pour apporter un soutien à leur parent, à travers le mandat de protection future et la personne de confiance.

Télécharger (pdf - 147,6 kB)

Construire un cadre de travail partagé avec les familles

Si les familles ont longtemps été sous-estimées, elles sont aujourd’hui reconnues, notamment à travers les dernières législations, comme des interlocuteurs essentiels et des acteurs engagés dans la conduite des accompagnements auprès des usagers.
La construction d’un cadre collaboratif avec les familles constitue donc une des conditions de réussite de l’accueil social et médico-social.

Télécharger (pdf - 178,9 kB)

Évaluer, dépister et prendre en charge la douleur et la souffrance psychique

Et s’il n’était pas normal d’avoir mal quand on est vieux ?
Le repérage et le soulagement de la douleur chez la personne âgée font partie intégrante d’un accompagnement bientraitant.
Il est donc nécessaire pour les professionnels de savoir accueillir les plaintes douloureuses et d’identifier les ressources à leur disposition pour répondre à la fois à la souffrance physique et à la souffrance psychique.

Télécharger (pdf - 169,9 kB)

Faire face aux situations de violence

Dans les établissements et services l’idée que le nombre de situations de violence des usagers en direction d’eux-mêmes, des professionnels ou entre pairs augmentent. Cette perception, même si elle ne peut pas toujours être objectivée et quantifiée, est due à plusieurs facteurs qu’il s’agit de bien identifier pour adapter les pratiques aux situations de violence rencontrées. 

Télécharger (pdf - 173,6 kB)

Favoriser la participation des usagers

La participation des usagers est devenue une question centrale depuis la loi du 2 janvier 2002. Mais la participation effective au sein des établissements et services a parfois du mal à se concrétiser.
Quels sont les tenants et aboutissants de la participation des usagers ?
Comment la mettre en œuvre ?
Comment intégrer la participation dans les différentes dimensions du fonctionnement des organisations ?

Télécharger (pdf - 162,9 kB)

Gérer son stress face aux situations difficiles

Les professionnels sont souvent confrontés à des situations difficiles génératrices de stress.
Le stress est un ensemble de signaux d’alerte, qui, quand ils ne peuvent être accueillis, risquent de parasiter les actions du professionnel.
Apprendre à gérer son stress permet de faire face plus sereinement à une situation difficile et de l’envisager différemment.

Télécharger (pdf - 173,4 kB)

Initier à la démarche éthique

Les professionnels de l’action sociale et médico-sociale font souvent face à des situations dans lesquelles des normes entrent en conflit.
Ces situations nécessitent de se donner un espace de réflexion s’appuyant sur la démarche éthique afin que chacun puisse redonner du sens à sa pratique dans un contexte où les repères changent, voire s’opposent.

Télécharger (pdf - 145,8 kB)

La nuit, du coucher au réveil

La nuit représente un temps particulier dans l’accompagnement des personnes âgées.
Ce temps se caractérise par l’existence de risques spécifiques, la nuit favorisant le sentiment d’isolement et pouvant être source d’angoisse, de crise... Mais ce temps peut aussi être propice au développement de la relation d’aide et de soin qui peut alors prendre toute sa dimension.
Comment profiter de ce temps nocturne pour développer la relation d’aide et de soin ?
Comment le valoriser pour l’inscrire dans le cycle du fonctionnement de l’établissement ?

Télécharger (pdf - 173,5 kB)

La responsabilité juridique dans le secteur social et médico-social

Depuis la loi du 2 janvier 2002, les droits des usagers des établissements et services sociaux et médico-sociaux ont été reconnus et renforcés.
Ils s’accompagnent d’obligations dont le non-respect par les professionnels est susceptible d’engager leur responsabilité et celle de l’établissement ou service pour lesquels ils exercent.
Dès lors, quelles sont les règles juridiques en matière de responsabilité ? Quelles sont les conditions d’engagement de responsabilité ? Quand sont-elles mises en jeu ?

Télécharger (pdf - 155,8 kB)

L’animation auprès des personnes âgées

La qualité de vie des personnes âgées ne peut se réduire aux soins dits
 « techniques ».
Développer des compétences en animation permet de répondre de manière plus complète aux besoins des personnes et également de valoriser le travail relationnel entre les professionnels et les personnes aidées.
Aussi, les activités proposées doivent-elles être porteuses de sens, être adaptées pour contribuer à maintenir les ressources/compétences des personnes, à étayer leur autonomie et ainsi enrichir la relation d’aide entre sujet soignant et sujet soigné.

Télécharger (pdf - 180,2 kB)

Le CPOM : un outil de gestion pour accompagner les logiques de parcours

Les CPOM (Contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens) sont considérés comme un des leviers essentiels à la future réforme de la tarification annoncée dans le Rapport VACHEZ - JEANNET de 2012. Pour cela, dans les cinq prochaines années, les CPOM doivent être généralisés dans le secteur des personnes âgées et vont impacter la politique et la stratégie des organismes gestionnaires.
En quoi le CPOM constitue-t-il un outil permettant de créer une relation plus partenariale et dynamique avec l’autorité de tarification ?
Comment encourage-t-il à remettre à plat les budgets de fonctionnement pour envisager une gestion plus globalisée et flexible des moyens alloués ?
Quels sont les impacts d’un CPOM sur la gouvernance et la gestion opérationnelle des structures ?

Télécharger (pdf - 167,3 kB)

Le secret professionnel et le partage d’informations

La loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016 précise la notion de secret professionnel dans le secteur médico-social.
L’application de cette loi est cependant délicate en raison de la complexité des conditions d’intervention des travailleurs sociaux dans le travail pluridisciplinaire et avec des partenariats extérieurs.

Télécharger (pdf - 166,3 kB)

Les écrits professionnels

La loi du 2 janvier 2002 et les textes concernant la protection de l’enfance, la prévention de la délinquance et la protection des majeurs engendrent un changement de culture dans le secteur médico-social. Ainsi, l’écriture doit être considérée comme partie intégrante des pratiques quotidiennes et comme susceptible de les structurer, de les analyser et de leur donner du sens.
Pour autant, nombre de professionnels rencontrent des difficultés dans la production de leurs écrits. Il importe ainsi d’apporter aux professionnels des méthodes et moyens appropriés afin de faciliter leurs pratiques professionnelles et de réinterroger leurs pratiques.

Télécharger (pdf - 154 kB)

Manutention des personnes dépendantes

La manutention des usagers est souvent considérée comme une activité complexe, répétitive et exigeante physiquement. Pourtant, il s’agit d’un acte de soin appartenant au quotidien des soignants. Plus qu’une simple manipulation, elle permet de stimuler les capacités physiques, cognitives et sensorielles de la personne.
Par ailleurs, la manutention est fréquemment à l’origine d’accidents de travail et de maladies professionnelles entrainant des conséquences en termes d’insatisfaction du patient, de désorganisation du service et de coût financier. La prévention dans ce domaine est alors la solution la plus adaptée pour maintenir la santé au travail.

Télécharger (pdf - 175,6 kB)

Mettre en œuvre le droit des usagers au quotidien

La place des usagers et la reconnaissance de leurs droits au sein des établissements et services médico-sociaux sont des questions centrales depuis la loi du 2 janvier 2002.
L’ensemble des établissements et services accueillant des personnes handicapées doivent mettre en œuvre ces droits. Il convient ainsi de les appréhender afin d’apporter outils et méthodes de nature à assurer un accompagnement de qualité respectueux des droits des usagers.

Télécharger (pdf - 153,8 kB)

Mettre en place le dossier unique de l’usager

Depuis la loi du 2 janvier 2002, tous les établissements et services doivent garantir à l’usager « l’accès à toute information ou document relatif à sa prise en charge ».
Dès lors se posent les questions suivantes :
quelle composition du dossier de l’usager ?
Quelle organisation de son classement ?
Quel mode de transmission des informations et à quels destinataires de ces informations ?

Télécharger (pdf - 173,6 kB)

Prévenir les chutes

La chute est la première cause de décès accidentel chez les plus de 65 ans. Chaque année, un tiers des personnes âgées tombent à domicile ou sur la voie publique.
La chute est considérée comme un facteur de risque majeur d’entrée en institution et peut avoir d’importantes conséquences au quotidien.
L’entourage professionnel ou familial a un rôle déterminant dans la prise en charge préventive de la chute. Ce dernier peut en effet accompagner la personne concernée à agir sur des facteurs de risque tels que l’habitation, le chaussage, l’éclairage, le déplacement…

Télécharger (pdf - 152,2 kB)

Prévenir les maltraitances et développer la bientraitance au quotidien

Pour offrir un accompagnement de qualité en continu envers un public adulte âgé ou en situation de handicap, il est nécessaire d’actualiser ses connaissances sur les concepts bientraitance, maltraitance et d’interroger ses pratiques.
Il est alors plus facile de repérer les situations à risque et d’imaginer des axes d’améliorations. Pour les équipes, cela permet aussi de s’appuyer sur des pratiques déjà existantes qui peuvent s’inscrire dans une dynamique de bientraitance globale.

Télécharger (pdf - 181,1 kB)

S’approprier les recommandations de bonnes pratiques professionnelles

L’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements sociaux et médico-sociaux (Anesm), la Haute Autorité de Santé (HAS) et d’autres organismes diffusent depuis quelques années de nombreuses recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP) qui font désormais partie intégrante du paysage social et médico-social.
Comment sont-elles élaborées ? Ont-elles une valeur réglementaire ? Quelle est leur portée normative ? Comment les utiliser en fonction de son statut (usagers, familles, administrateurs, professionnels, agents des administrations…) ?

Télécharger (pdf - 158,9 kB)

Travailler en réseau sur un territoire

Le travail en réseau entre établissements et services et avec des partenaires tels que l’Education nationale, le secteur sanitaire, les professionnels libéraux, etc. se conforte d’année en année au fur et à mesure des nouvelles lois du secteur médico-social.
Il montre que chaque acteur est un élément nécessaire, mais non suffisant, pour apporter une réponse globale à l’usager dans la réalisation de son parcours.
En obligeant à dépasser les logiques disciplinaires et institutionnelles, le travail en réseau témoigne de l’évolution des pratiques professionnelles qu’il est nécessaire de conforter.

Télécharger (pdf - 173,3 kB)

Vie affective et sexuelle des personnes âgées accueillies en institution

Dans les établissements médico-sociaux, la vie sexuelle est souvent vécue comme problématique car exposée à la vue, aux jugements et aux risques d’interprétation des accompagnants. Les professionnels chargés d’accompagner au quotidien les personnes âgées s’interrogent par ailleurs quant aux attitudes à adopter et aux réponses à apporter aux familles qui s’immiscent dans les relations de leurs parents.
La vie sexuelle des personnes est par ailleurs soumise aux normes réglementaires et aux contraintes de la vie en collectivité.
Quels sont alors les impacts sur la sexualité des personnes âgées et quelle est la place de l’expression de la sexualité dans le projet d’établissement et le projet personnel du résident ?

Télécharger (pdf - 155,2 kB)

S’inscrire à la Lettre numérique de CRIAS Mieux Vivre

Vous souhaitez recevoir les actualités locales, nationales et internationales en Gérontologie et Handicap, inscrivez-vous !