Rencontre avec : Antoine Durand, du blog Dépasser son handicap

Il a récemment contacté Crias Mieux Vivre pour présenter son blog sur le handicap et les façons de le vivre au quotidien. Depasser-son-handicap.fr est un blog émouvant et plein d’énergie positive, comme son auteur, à qui nous avons voulu poser quelques questions.
Faites vous aussi la connaissance d’Antoine Durand.

Rencontre avec : Antoine Durand, du blog Dépasser son handicap

Bonjour Antoine, pouvez-vous vous présenter ?
Antoine Durand : Bonjour, je m’appelle Antoine Durand, j’ai 23 ans et je suis en fauteuil roulant (myopathie de duchenne). Récemment diplômé de l’INSA de Lyon, je travaille en tant qu’ingénieur en génie civil pour la société Technip à Vaulx-en-Velin. En parallèle de mon travail, j’ai lancé le blog « dépasser son handicap » il y a 3 mois afin d’aider les personnes handicapées dans leur quotidien.

Pouvez-vous expliquer comment vous est venue l'idée de créer un blog et quel est le but de ce dernier ?
A.D : Depuis environ un an, je m’intéresse énormément à tout ce qui tourne autour du développement personnel, dans le but de s’améliorer dans différents domaines et développer des qualités. Jusqu’alors, je me débrouillais plutôt bien dans les études mais j’avais un peu laissé de côté d’autres aspects comme ma vie sociale, et d’autres qualités humaines comme le fait d’être tourné vers les autres. J’avais vraiment envie de m’améliorer dans ce domaine, et de me lancer dans des projets en dehors du champ professionnel. J’ai appliqué des conseils de développement personnel pour progresser et il y a eu des améliorations assez rapidement : j’étais plus à l’aise pour aller vers les autres, je voyais plus de monde, je me suis lancé dans plein de projets. L’année 2014 a été très riche, j’ai fait 4 voyages dont 2 à l’étranger, j’ai rencontré plein de personnes intéressantes, vécu des expériences géniales et en plus mes résultats scolaires se sont améliorés, j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur et trouvé un emploi ! Et surtout je suis beaucoup plus épanoui et heureux au quotidien.
En constatant ces changements positifs, j’ai alors voulu aider d’autres personnes handicapées ou pas à améliorer leur qualité de vie, en partageant mon expérience et celles d’autres personnes. L’idée d’un blog m’est venue rapidement car c’est un moyen moderne, facile à mettre en oeuvre, qui peut toucher beaucoup de personnes en France et à l’Etranger, et tout à fait compatible avec mon handicap.
Son but est d’aider les personnes handicapées à dépasser les difficultés du quotidien, trouver des solutions à leurs problèmes, réaliser leurs projets, et être plus heureuses et épanouies. Ma situation de handicap fait que je suis plus à même de les aider, car confronté aux mêmes difficultés.

Comment choisissez-vous les thèmes des articles que vous allez publier sur votre blog ?
A.D : Je choisis les thèmes des articles déjà à partir de mon expérience personnelle, c’est à dire les outils, trucs et astuces qui m’aident au quotidien, mais aussi mes différentes expériences des études, du travail, des voyages. Mais aussi et surtout à partir des personnes que je rencontre dans le cadre du blog, des suggestions et besoins de mes lecteurs. En tout cas les idées ne manquent pas, la liste d’articles à écrire est longue et s’allonge jour après jour !

On peut voir à travers votre blog que vous tissez de nombreux liens avec des partenaires très variés, comment se passent ces rencontres, partenariats... est-ce vous qui allez vers eux ou l'inverse ?
A.D : Je dois dire que c’est très souvent moi qui fais le premier pas, mais pas toujours. A vrai dire cela ne m’étonne pas car le projet est tout récent et donc encore peu connu.
Le développement personnel m’a appris que c’était à moi de prendre des initiatives et aller vers les autres, si je voulais réaliser mes projets et mes objectifs. Ce conseil m’a été très utile dans ma vie de tous les jours, pas seulement pour le blog.
Les rencontres et partenariats se passent bien même si les liens ne sont pas si simples à tisser, car j’ai peu de retours par rapport aux nombreuses sollicitations de ma part. Ceci-dit, j’ai fait de belles rencontres notamment à travers mes interviews, qui m’ont enrichies sur le plan humain, ont apporté quelque chose à mes lecteurs, et ont aidé les personnes interviewées à faire connaître leurs projets et/ou entreprises. Bref, tous ont été gagnants.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes gens en situation de handicap qui pourraient se sentir découragés dans leur quotidien ? Je pense notamment à l'école, qui reste un environnement délicat et où vous avez parfaitement réussi ?
A.D : Déjà, il est normal de se sentir découragé parfois lorsque l’on est confronté au handicap, bien entendu cela m’est arrivé de nombreuses fois dans ma scolarité. Le handicap est une difficulté importante pas facile à gérer. Néanmoins, le handicap n’est pas une barrière infranchissable, beaucoup de choses sont possibles même avec un handicap lourd. La volonté et la persévérance peuvent permettre de surmonter beaucoup d’obstacles, et ces deux qualités m’ont énormément servies pour arriver jusqu’au diplôme d’ingénieur. Aussi, il ne faut vraiment pas hésiter à se faire aider par des personnes handicapées qui ont connu les mêmes difficultés que vous et les ont dépassées, ou bien par des associations qui connaissent bien les problématiques liées au handicap.
Concernant mon parcours scolaire, je suis parvenu à suivre une scolaire ordinaire de la primaire à Bac+5, non sans quelques difficultés. Si j’ai été jusqu’ici, c’est surtout parce que j’ai passé beaucoup de temps à travailler après les cours dès le collège, sans compter mes heures, avec de la volonté et de la patience. Aussi parce que j’étais dans un environnement favorable, scolarisé près de la maison, avec des parents très présents qui m’ont toujours encouragé à travailler et qui ont tout fait pour que je sois scolarisé dans les meilleures conditions possibles.

Il vous arrive de présenter des astuces techniques sur votre blog, comme des objets permettant de contrôler facilement son téléphone ou son ordinateur. Comment les sélectionnez-vous ?
A.D : Encore une fois, c’est mon expérience personnelle qui me permet de sélectionner les aides techniques. Lorsque j’utilise quelque chose qui m’aide dans mon quotidien, je m’empresse de le partager. D’autres personnes me donnent aussi leurs astuces techniques afin que d’autres personnes en profitent. Certaines aides techniques existent et pourraient changer la vie de nombreuses personnes handicapées. Mais pour cela, encore faudrait-il que les intéressés sachent qu’elles existent, ce qui n’est pas toujours le cas ! J’ai découvert par hasard l’outil qui me permet d’utiliser mon téléphone portable en totale autonomie, ce qui m’a pourtant changé la vie. Je pense qu’il y a un manque de communication sur la technologie existante, mon blog tente de compenser cette lacune à son modeste niveau.

Que pensez-vous des aides techniques disponibles actuellement sur le marché ? Vous arrive-t-il d'utiliser internet ou d'autres sources d'information pour vous renseigner dans ce domaine ?
A.D : Il y a beaucoup d’aides techniques mais ce n’est pas forcément simple de s’y retrouver. Il y a aussi des aides techniques géniales qui sortent chaque année avec les progrès rapides de la technologie, bien souvent elles sont bien peu abordables financièrement pour la plupart des personnes qui pourraient en avoir l’utilité. Je pense par exemple au bras robotisé Jaco, une invention formidable pour tous ceux comme moi qui n’ont plus l’usage de leurs bras, un bijou technologique qui coûte encore 26 000€.
Internet est un bon moyen pour avoir rapidement des informations, mais a aussi des limites. Rien ne vaut un bon salon Handica pour découvrir ce qui existe et surtout tester par soi-même, rencontrer d’autres personnes qui ont des difficultés et besoins similaires.

Faites-vous partie d'une (ou plusieurs) association(s) ? Si oui laquelle/lesquelles, et pourquoi ?
A.D : Je fais partie de l’AFM Téléthon, une association vraiment utile à différents points de vue.
Déjà, elle nous aide beaucoup pour toutes les démarches administratives à effectuer pour obtenir des financements d’aides techniques et/ou d’aides humaines, savoir comment s’y prendre et à qui s’adresser. D’un point de vue médical, elle fait régulièrement paraitre des publications sur la façon de traiter tel ou tel aspect de la myopathe, et pour anticiper son évolution, des informations utiles à savoir voire même vitales dans certaines situations.
Sans oublier l’ensemble des recherches financées par le Téléthon, qui ont déjà permis d’améliorer la qualité de vie des malades, d’obtenir la guérison de certaines maladies, et ce n’est qu’un début.
Je fais aussi parti de l’APF et de l’Adiaf-Savarahm, qui gère les auxiliaires de vie qui m’accompagnent au quotidien.

Si oui, que pensez-vous du paysage associatif lyonnais en matière de prise en compte des personnes en situation de perte d'autonomie ou de handicap ?
A.D : Le paysage associatif est riche en acteurs et me semble efficace pour répondre aux problématiques du handicap, d’après mon expérience personnelle. En revanche, il n’est pas toujours facile de savoir vers qui se tourner en cas de difficulté. Quoiqu’il en soit, ces associations sont utiles et indispensables au quotidien, en parallèle des pouvoirs publics.

Revenons à votre blog, quel impact a-t-il sur votre vie quotidienne ?
A.D : Le blog a un impact positif sur ma vie quotidienne. Il me permet de me sentir utile en aidant les autres, tout en pratiquant ma passion pour le développement personnel et le dépassement de soi. Cela me permet aussi de rencontrer des personnes passionnantes et enrichissantes, de tisser des liens avec les autres. Je fais plein de choses que je n’aurai pas imaginé faire sans ce blog : interviewer des personnes, tourner des vidéos, faire de la communication, établir des partenariats.
Bien sûr, cela me prend beaucoup de temps, mais je ne compte pas le temps que j’y passe car c’est un projet qui me passionne et je prends un réel plaisir à développer ce blog.

Pour terminer que peut-on vous souhaiter pour cette nouvelle année ?
A.D : Du succès pour le blog, un poste stable en tant qu’ingénieur, et une bonne santé. De mon côté je souhaite à tous le meilleur dans leur vie, et une année 2015 rayonnante de bonheur !

Retrouvez Antoine sur son blog : http://www.depasser-son-handicap.fr/

S’inscrire à la Lettre numérique de CRIAS Mieux Vivre

Vous souhaitez recevoir les actualités locales, nationales et internationales en Gérontologie et Handicap, inscrivez-vous !